Boire 6

8 Oct

Depois de muito se soûler la gueule (ou se bourrer la gueule), os efeitos aparecem. A visão fica atrapalhada e o sujeito começa a voir des éléphants roses. É hora de dormir para « fermentar » o vinho – e os franceses dizem que vão cuver son vin para o sono depois da bebedeira.

É no dia seguinte que a coisa aperta, pois é quando aparece a ressaca. Ressaqueado, você pode dizer j’ai la gueule de bois. E a dor de cabeça? Não, não, j’ai mal à la tête é manjado; interessante seria j’ai mal aux cheveux.

À la bonne vôtre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :